My Sweet Faery

Recettes bio & sans gluten

Comment manger sain sans (trop) se ruiner (2) : faites maison !

Voici le deuxième volet d’un précédent billet « Comment manger sain sans (trop) se ruiner ». Après le guide d’achat, je vous propose aujourd’hui quelques recettes maison pour fabriquer vous-même des produits de qualité bio de consommation quotidienne.
Avec un peu de temps et d’organisation, le fait maison n’est pas si compliqué. Dans l’idéal, on prévoit des quantités doubles pour congeler ensuite la moitié du produit, chaque fois que c’est possible.

Yaourts

La recette de base est simple :

1 yaourt bio
1 litre de lait demi-écrémé bio
un pot à yaourt de lait en poudre

Au fouet, mélanger le yaourt avec le lait en poudre. Ajouter le lait progressivement (toujours froid, la chaleur tuerait le ferment du yaourt). Répartir le mélange dans 8 pots à yaourt en verre et mettre en yaourtière pour une nuit. Laisser refroidir avant de placer au frais pour 2 heures au moins. Ces yaourts se conservent 8 jours.
Coût (avec un yaourt bio et une bouteille de lait bio d’une marque de grande surface) : 1,45 euros les 8 pots.

A partir de cette recette de base, les variantes sont infinies. On peut aussi utiliser du lait de chèvre, avec un résultat plus liquide. Il est également possible de réaliser des yaourts de soja, avec du lait de soja et un yaourt de soja pour base, mais leur réussite semble plus aléatoire…

Quelques idées de yaourts parfumés :
yaourts à la crème de châtaigne et à la vanille
yaourts à la liqueur de framboise
yaourts au thé noir et à l’essence de mandarine

Pain

Si vous aimez la baguette classique, mon rayon de compétence s’arrête… Par contre, si vous avez une machine à pain et que vous aimez les boules de pain bio à forte tendance rustique, on va bien s’entendre ! Le pain est évidemment meilleur frais, surtout s’il est sans gluten. L’idéal est donc de le consommer le jour même ou de le trancher et de le congeler.
Voici ma recette de base de pain semi-complet :
pour un pain de 600 g
220 ml d’eau
1 c. à c. de sel non raffiné
350 g de farine de blé bio semi-complète (T80)

1 C.S. de levain bio fermentescible
Verser les ingrédients dans l’ordre dans la cuve de la machine à pain.
Lancer le programme « pain complet ». Une fois le programme terminé, ôter la cuve et laisser
refroidir avant de démouler. 
Il est bien entendu possible de varier les farines, d’ajouter des graines, des fruits secs, etc.
Coût (avec des farines bio de marque de grande surface et un grand paquet de levain) : 0,60 euros
D’autres idées :
pain complet aux graines
pain tout doux à la châtaigne 
pain sans gluten à la farine de teff : on peut inverser les proportions de farine de riz et de teff pour un prix moins élevé mais le résultat sera moins goûteux.

Confiture

C’est un grand classique : avec des fruits de saison que l’on a cueillis soi-même (ou reçus d’un ami) et du sucre de canne blond, on réalise des confitures délicieuses et bien plus saines que celles du commerce.
pour 4 pots
1 kilo de fruits de saison
700 g de sucre de canne bio
Il suffit de laver les fruits, de les couper en petits morceaux pour les plus gros et de les cuire avec le sucre durant au moins 15 minutes. Le temps de cuisson dépend de la teneur en eau des fruits. Écumer éventuellement la mousse qui se forme à la surface, surtout si l’on réalise une grosse quantité de confiture.
Répartir la confiture dans les pots que l’on aura au préalable lavés et ébouillantés. Visser fermement les couvercles et retourner les pots jusqu’à complet refroidissement.
La confiture maison se conserve jusqu’à un an dans un endroit frais.
On peut utiliser moins de sucre si on le souhaite, et ajouter 1 c. à c. rase d’agar-agar pour que la confiture prenne. Attention, dans ce cas la confiture se conserve moins bien.
Coût (pour la recette de base, avec des fruits à 2 euros le kilo et du sucre blond en vrac) : 1 euro le pot.
Essayez aussi :
la confiture de rhubarbe à la vanille et au thym citron
la confiture de melon au miel et à la lavande
la confiture pomme et basilic à la vapeur

Pâtes à tarte

Il est toujours plus pratique d’acheter sa pâte brisée au rayon frais… à moins d’en faire soi-même à l’avance en doublant les proportions, et d’en congeler pour en avoir toujours sous la main. En prime, on évite la margarine à l’huile de palme.
Pour 2 pâtes brisées garniture salée 
500 g de farine de blé bio T65 ou T80
125 ml d’huile d’olive bio 
1 c. à c. et 1/2 de sel non raffiné
environ 150 ml d’eau
Dans un saladier, mélanger la farine et le sel. Ajouter l’huile puis 100 ml d’eau. Ajouter le restant d’eau une cuillerée à la fois, pour obtenir une pâte souple et non collante.
Diviser en deux portions égales, filmer et congeler.
Coût (avec une huile d’olive bio de marque de grande surface) : 0,60 euros la boule de pâte.
Pour 2 pâtes brisées garniture sucrée
500 g de farine de blé bio T65
4 c. à s. d’huile d’olive
2 c. à s. de purée d’amandes blanche
3 c. à s. de sucre de canne blond
environ 150 ml d’eau 
Dans
un saladier, mélanger la farine et la poudre d’amandes. Ajouter la purée d’amandes, l’huile puis 100 ml
d’eau. Ajouter le restant d’eau une cuillerée à la fois, pour obtenir
une pâte souple et non collante.
Diviser en deux portions égales, filmer et congeler.
Coût (avec une huile d’olive bio de marque de grande surface et un gros pot de purée d’amande) : 0,82 euros la boule de pâte.
A la recette salée, on pourra ajouter du thym, du curry, des graines de sésame, etc.
A la recette sucrée, ajoutez de la cannelle en poudre, des zestes d’agrumes, etc. A ce propos, un flacon d’essence de citron ou d’orange bio vous reviendra moins cher que le zeste râpé des fruits frais bio.

Viande séchée

Vous rêvez de viande des grison ou de magret de canard séché à un prix abordable ? Faites-les vous-même ! A partir de cette recette, on peut réaliser des variantes à base de bœuf ou des simili saucisson avec du porc.
Coût : 7 euros environ le magret de canard de 350 g (contre 4 euros environ les 80 g, déjà tranché et vendu sous vide au rayon frais).

Soja et dérivés

Il est très simple de réaliser soi-même du tofu ferme, soit à partir de lait de soja du commerce, soit de lait maison (voir le chapitre « Boissons » ci-dessous). 
Tofu ferme (recette tirée de Laits et Yaourts Végétaux Faits Maison d’Anne Brunner)
pour 250 g
1 litre de lait de soja
1 c. à c. de nigari (chlorure de magnésium, en magasin bio) 
Faire chauffer doucement le lait de soja pour qu’il atteigne une température de 70°C. Dissoudre le nigari dans un peu d’eau et, hors du feu, l’ajouter au lait chaud. Le lait coagule de suite : après quelques minutes, filtrer la préparation au travers d’une passoire doublée d’une étamine. Au bout de quelques minutes, extraire le liquide en tordant l’étamine, puis déposer le tofu dans un moule à faisselle placé dans un saladier (ou une assiette creuse à défaut). Placer sur le tofu durant 15 minutes un bocal rempli d’eau pour qu’un maximum d’eau soit chassée et que le tofu se raffermisse. Se conserve 2-3 jours au réfrigérateur dans un contenant rempli d’eau. Il faut changer l’eau chaque jour.
Coût : 1,20 euros environ les 250 g de tofu ferme avec un lait de soja du commerce, 0,60 euros avec un lait de soja maison.
Tofu soyeux (recette adaptée du livre Tofu Soyeux de Clémence Catz) 
pour 300 g
1 litre de lait de soja
1 c. à c. de nigari + 2 c. à s. de jus de citron dans un peu d’eau
Procéder comme ci-dessus pour faire cailler le lait de soja. Filtrer la préparation au travers d’une passoire doublée d’une étamine, et laisser l’eau s’égoutter durant un quart d’heure. Laisser refroidir avant de placer au frais dans un récipient rempli d’eau. A consommer sous 48h.
Coût : 1,30 euros environ les 300 g de tofu ferme avec un lait de soja du commerce, 0,70 euros avec un lait de soja maison.
Tempeh 
Pour cette recette, je vous renvoie à ce billet de Mlle Pigut.
Coût : 3,50 euros environ le kilo de tempeh (contre 15 euros dans le commerce).
    

Boissons

Du lait de soja au lait d’amande, en passant par les sodas, il est tout à fait possible de réaliser ces boissons soi-même.

Lait de soja sans machine à laits végétaux
Je vous invite à suivre cette recette pas à pas sur le site de Pigut.  Il doit être possible de réaliser ainsi du lait de riz ou de quinoa par exemple, ou de panacher plusieurs céréales.
Coût : 0,30 euros environ le litre de lait de soja. 
 

Lait d’amande (ou autres graines et oléagineux)
pour un litre de lait

150 g d’amandes entières bio
1 litre d’eau

Faire tremper les amandes dans de l’eau de source, 4 heures au moins, idéalement une nuit. Les rincer puis les déposer dans un blender avec l’eau de source. Mixer durant 2 minutes, en faisant des pauses. Filtrer à travers une passoire doublée d’une étamine. Le lait ne se conserve que 48h au réfrigérateur mais il est tout à fait possible de le congeler. 
Coût : 1,40 euros environ le litre de lait d’amande.

Limonade
pour un litre

1 citron bio
8 gouttes d’essence de citron bio
4 c. à s. de sucre blond bio
950 ml d’eau pétillante

Dans une bouteille, presser le jus du citron en le filtrant à travers une passoire fine. Ajouter le sucre à l’aide d’un entonnoir, puis l’essence de citron et enfin l’eau pétillante.
Coût : 0,85 euros environ le litre.

Et le reste ?

Pour le reste, vous n’avez pas besoin de moi, si ? 😉
Allez, juste quelques préparations de base qui pourront vous être utiles, ou non.

Bolognaise 
Rassurez-moi, vous n’achetez pas de la bolo industrielle, hein ? Parce que ce n’est pas bien long à faire et encore une fois, ce type de préparations se congèle très bien. Ma recette chouchou : je fais revenir à feu doux 2 carottes et 8 beaux champignons de Paris dans deux cuillères à soupe d’huile d’olive. J’ajoute une gousse d’ail et deux oignons que je fais réduire doucement, puis environ 400 g de coulis de tomates nature, des herbes de Provence et deux steaks hachés de 100 g chacun en petits morceaux. Je laisse mijoter au moins 20 minutes à feu doux. En fin de cuisson, j’ajoute 2 c. à s. de sucre, du sel et du poivre noir fraîchement moulu. On peut remplacer la viande par des protéines de soja texturées, du tofu nature ou fumé. Dans tous les cas… c’est meilleur réchauffé !

Houmous
Avec des pois chiches secs bio, il revient à trois fois rien ! On fait tremper toute une nuit 100 g de pois chiches. Le lendemain, on les fait cuire dans l’eau bouillante 1h30 environ, on les égoutte et on les mixe avec le jus d’un citron, 2 c. à s. de yaourt, 2 c. à s. d’huile d’olive, 1 c. à s. de tahin et une gousse d’ail. Se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Biscuits
Je ne sais pas vous, mais moi ça doit faire des années que je n’ai pas acheté de biscuits secs en magasin… Ils se conservent en général très bien dans une boîte métallique, en particulier les biscuits type sablés. Pour les cakes, découpez des tranches et congelez-les. 
Quelques basiques : crackers apéro, biscuits de Noël, pain d’épices

Mueslis et granolas
Là encore, il est facile de ne pas acheter les produits du commerce, souvent chers en bio. Utilisez des flocons d’avoine achetés en vrac que vous mélangerez aux fruits secs et aux graines de votre choix. Version granola, il suffit d’ajouter un peu de sucre, de miel ou de jus de pomme aux flocons et de les faire dorer au four. Une fois refroidis, on y ajoute les fruits secs.

Encore ?

Je vous dis donc rendez-vous dans un prochain billet où je partagerai avec vous tous mes liens et lectures utiles concernant l’alimentation saine et économique.

You might also be interested by

nunuch 4 août 2012 - reply

Merci pour ce superbe article. C'est une très bonne idée de regrouper toutes les recettes de base à faire soi-même et surtout de noter le coût de revient. Je suis moi-même adepte du fait maison alors je tiens à te féliciter et à encourager les différents lecteurs qui passeront par ici à en faire de même. C'est tellement simple, économique et surtout tellement meilleur ! Bonne journée 🙂

  • Géraldine 4 août 2012

    Merci nunuch pour ce très gentil commentaire ! Beau WE à toi ! 🙂

Mercotte 4 août 2012 - reply

Merci il y a plein d'idées à retenir

mamapasta 4 août 2012 - reply

et hop, il faut que je lache le clavier, j'ai de la gelée de groseille à faire! ( merci de m'avoir rappelée à l'ordre)

  • Géraldine 4 août 2012

    Miam ! Enfin, je dis ça, mais je n'en ai jamais mangée faite maison, puisque j'ai toujours la flemme de passer par le stade filtration et recuisson… Vive la confiture de groseilles ! Mon homme m'a qualifiée de flemmarde intelligente ce matin, ouf, tout va bien 😉

spécialiste de l'éphémère 4 août 2012 - reply

Super tout ça!
Je fais déjà plein de trucs; je prends d'autres idées nouvelle ici. Merci!

Anonyme 11 août 2012 - reply

Merci pour toutes ces idées bio, simples et économiques…. j'aime beaucoup votre blog, je le lis régulièrement, mais je n'ai jamais rien noté, pas osée … aujourd'hui je le fais. j’apprécie vos astuces pour manger le plus possible tout en bio ainsi que toutes vos recettes ! 1 000 fois merci.

  • Géraldine 13 août 2012

    Merci anonyme pour ces compliments qui me vont droit au cœur ! N'hésitez pas à me laisser un petit mot chaque fois que vous en avez envie, les blogs sont un lieu de partage et cela fait toujours plaisir…

Christel 15 août 2012 - reply

Bonjour,
Merci pour cet article bien complet. Je suis une adepte aussi du tout fait maison. Je te félicite pour le tofu maison car je suis jamais arrivée. la recette de bolo aux protéines de soja est devenue un de mes classiques que je fais régulièrement quand la flemme de faire quelque chose de plus élaboré me guette. Bonne journée!

Praline 18 août 2012 - reply

Merci pour cet article très précis.
Je suis aussi une adepte du pain, des pâtes à tarte et des biscuits maison ! En te lisant je me dis qu'il faut que je me mette au yaourts comme toi, et aux laits végétaux comme Mlle Pigut.
Et merci d'avoir détaillé à chaque fois le coût de revient de chaque recette, ça donne vraiment une idée très précise des économies qu'on peut réaliser !

Anonyme 9 mars 2013 - reply

Hiya! Quick question that's totally off topic. Do you know how to make your site mobile friendly? My site looks weird when browsing from my apple iphone. I'm trying to find a theme or
plugin that might be able to resolve this issue. If you
have any recommendations, please share. Thank you!

Here is my page: Achat Retweet pas cher

Comment manger sain sans (trop) se ruiner (3) : liens utiles - My Sweet Faery 25 juillet 2017 - reply

[…] la suite et la fin de notre saga « Cuisiner sain sans (trop) se ruiner » (rendez-vous ici et là pour les précédents billets). J’ai essayé de partager tous les liens qui pouvaient me […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *