My Sweet Faery

Recettes bio & sans gluten

Après la cueillette des pommes (1) : confiture pommes basilic à la vapeur

Le week-end dernier, l’Homme et moi sommes allés cueillir des pommes dans un verger. Nous avons essayé d’être raisonnables et n’avons ramené que 9 kilos de fruits (ben oui, c’est raisonnable !). De quoi remplir le compotier pendant de longs jours et se faire plaisir en desserts de toutes sortes.

Pour commencer, et pour changer de la traditionnelle quoique délicieuse compote pommes-cannelle, je vous propose une recette de confiture au basilic, réalisée en grande partie à la vapeur. Cette méthode permet de raccourcir le trop long temps de cuisson à la casserole – durant lequel les pommes ont tout le loisir d’attacher au fond – et ainsi de préserver une bonne partie des nutriments.

Le basilic se marie merveilleusement bien avec le parfum de la pomme, et si l’on a pas d’hydrolat, on n’hésitera pas à doubler la dose des feuilles fraîches. La prochaine fois, j’essaierai avec de la verveine, ou de l’estragon.

Dans le panier de la fée
pour un gros pot de 450 gr environ (ou deux petits)

4 pommes moyennes (500-600 gr)
250 gr de sucre roux ou blond
une douzaine de feuilles de basilic frais
2 c.c. d’hydrolat de basilic
1/2 c.c. d’agar-agar en poudre

Laver les pommes, les peler si l’on veut. Les couper en petits morceaux et les déposer avec le basilic dans le panier vapeur. Cuire 20 minutes environ. Transvaser les pommes dans une casserole à fond épais, ajouter le sucre, l’agar-agar et mélanger soigneusement. Poursuivre la cuisson une dizaine de minutes en remuant régulièrement. Ôter du feu, écraser les morceaux restants à la fourchette puis ajouter l’hydrolat de basilic. Verser dans un gros pot en verre (ou deux petits) préalablement lavés et ébouillantés. Visser le couvercle et retourner le pot jusqu’à complet refroidissement. Se conserve jusqu’à un an au frais.

Enregistrer

Enregistrer

You might also be interested by

Ika 22 octobre 2010 - reply

Cette confiture me parait délicieuse !! Mon expérience de gelée basilic-menthe m'a légèrement refroidie quant à l'agar ! conservée au frais deux petits mois, du liquide s'est formé autour d'une masse plus compacte. Après ouverture, la gelée a moisie en quelques jours ! Donc depuis, gelée et confiture sans agar, à l'ancienne !!
En espérant que les fées veillent doucement sur tes confitures….

Géraldine 22 octobre 2010 - reply

Je réalise toujours les confitures à l'égar-agar, je n'ai jamais eu de souci. Une fois j'ai même gardé une confiture de fraises près d'un an et demi. Au frigo par contre.
Cela dit, les gelées sont quand même réalisées à partir d'eau, que ce soit le jus des fruits ou une infusion de plantes, donc c'est tout de même beaucoup plus sensible. C'est peut-être la raison… ou alors c'est la faute des Elfes Farceurs 🙂

spécialiste de l'éphémère 22 octobre 2010 - reply

Basilic! Le bonheur! Heureux mariage que voilà.

tweet 22 octobre 2010 - reply

Merveilleux… Je sens l'odeur de cuisson derrière mon écran…

Myrtille 22 octobre 2010 - reply

Bonjour, Je découvre ton blog grâce à ton commentaire chez vegecarib et déjà j'y plonge avec délice. Merci pour cette déliceuse recette.

Mlle Pigut 23 octobre 2010 - reply

Bon 9 kg de pommes, on va en entendre parler pendant un moment… en tout cas déjà une magnifique recette, bravo!

Lili Végétatout 23 octobre 2010 - reply

Oh tiens ? Pomme et basilic se marient bien ? Voilà une association que je n'ai jamais testée je crois … Enfin, jusqu'à maintenant ^^

Lavande 24 octobre 2010 - reply

je retiens illico l'idée verveine (dont je suis une fan et consommatrice immodérée) et la pomme 🙂

Nathalie 24 octobre 2010 - reply

Quelle belle recette … elle me tente bien ! Merci pour tes idées qui sortent des sentiers battus …

Sweet Faery 24 octobre 2010 - reply

Merci tout le monde, je suis contente que cette recette vous fasse envie ! A la maison, les tartines du matin ont une toute autre saveur…
Mlle Pigut, mais non, ne t'en fais pas, je vous épargnerai tartes et autres crumbles au profit de recettes moins courantes 🙂
Lavande, je pense même que c'est un mariage encore plus heureux qu'avec le basilic !
Nathalie, merci à toi pour ce compliment très important à mes yeux 🙂

Valérie 25 octobre 2010 - reply

Une belle recette qui me parle bien !! j'ai du basilic frais il me manque les pommes et cet hydrolat de basilic ??? alors là inconnu au bataillon, peux tu m'orienter ?

J'ai une question > peut-on directement les cuire à la casserole sans passer par une préalable cuisson vapeur ?

Je te souhaite un bon début de semaine

Bise, Valérie.

Kouka 29 octobre 2010 - reply

Quelle jolie association de saveurs! Je ne pense pas assez souvent à utiliser les hydrolats,merci du rappel! Et je retiens ta façon de faire la confiture à la vapeur,super!!

Géraldine 30 octobre 2010 - reply

Valérie, désolée de répondre si tard, il y a eu un bug. Donc, oui, tu peux tout à fait cuire les pommes à la casserole, en ajoutant un fond d'eau et en surveillant bien la cuisson. La cuisson vapeur a pour intérêt, en plus de préserver les nutriments, qu'on est pas obligés de rester à côté pour surveiller…
L'hydrolat de basilic est fabriqué comme les eaux florales de rose ou de fleurs d'oranger. J'achète le mien sur aroma-zone :
http://www.aroma-zone.com/aroma/eaux.asp#basilic
Bon week-end à toi et des bises 🙂

Valérie 30 octobre 2010 - reply

Un grand MERCI pour ta réponse bien complète … je vais étudier tout cela ta recette me plait beaucoup, je vais de ce pas sur aroma zone
Bises, profite bien de ce long WE
Valérie.

Végébon 2 novembre 2010 - reply

Miam, cette association a l'air délicieuse ! Et je suis sûre que pomme/verveine l'est tout autant :)…

Virginie Péan 15 novembre 2010 - reply

C'est étonnant cette précuisson à la vapeur. C'est la première fois que je lis cette méthode. L'association avec les herbes aromatiques me séduit tout autant. A réserver pour les pommes qui ne sont pas encore passées au déshydrateur 😉

Géraldine 15 novembre 2010 - reply

Je cuisine de plus en plus à la vapeur (même des petits pains et des fondants) et je garderai cette méthode pour les pommes car contrairement à la plupart des fruits, elles ne rendent pas de jus à la cuisson, alors quand on a pas envie de rester devant à surveiller et ajouter de l'eau, c'est pratique ! 🙂

Tuiles vanillées à la patate douce et à l'amande - My Sweet Faery 24 juillet 2017 - reply

[…] crois que c’est parti pour durer, je suis sur ma lancée cuissons douces. Parce que, je sais pas vous, mais quand je pense que les vitamines sont à la fois solubles dans […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *