My Sweet Faery

Recettes bio & sans gluten

Macarons aux noisettes et à la fève tonka

Ça y est, la magie de Noël s’est emparée de moi – et va inspirer le blog ces prochains jours ! Je bouquine des livres sur le thème du hygge scandinave (avez-vous remarqué qu’il est en haut de ma pile de lectures gourmandes ?), je décore la maison de bougies (à la cire d’abeille pour éviter la paraffine), et le soir venu, j’allume parfois ma guirlande en fleurs naturelles. Et, dès ce week-end, je vais me mettre à confectionner des bredeles (petits gâteaux de Noël alsaciens). Il en existe une recette un peu différente des autres. Il s’agit de macarons aux noix, réalisés, comme pour les rochers à la noix de coco, avec seulement trois ingrédients : des noix moulues, du sucre et du blanc d’œuf.
J’ai repris ce principe pour utiliser l’okara d’un lait de noisette maison – et vous découvrirez bientôt l’utilisation que j’en ai faite !;-)

Pour ces macarons, rien de bien compliqué donc : on mélange le résidu humide de noisettes, on y ajoute du sucre complet (ou blond) et un blanc d’œuf battu en neige ferme. Sans oublier un peu de poudre d’amandes et de la farine de coco pour assécher tout ça. Hop, on forme des petits tas et on enfourne pour 30 minutes. On obtient de délicieuses bouchées croustillantes à l’extérieur et fondantes à cœur. Vous pourrez les garder deux ou trois jours dans une boîte en fer (mais sont meilleurs le jour même pour leur côté croustillant). Évidemment, la même recette fonctionne avec des amandes. D’autres recettes pour utiliser l’okara ? C’est par ici !
Hey, psst… n’oubliez pas de tenter votre chance pour gagner un exemplaire de Vegan & sans gluten par l’auteure de la gourmandise selon Angie !

Dans le panier de la fée
pour une quinzaine de biscuits

l’okara d’1 litre de lait de noisettes (réalisé à partir de 100 g de noisettes)
50 g de sucre complet
25 g de poudre d’amandes
10 g de farine de coco
1 blanc d’œuf
½ fève tonka râpée
1 pincée de sel

>Préchauffer le four à 180°C. Mélanger l’okara avec le sucre, la poudre d’amandes, la farine de coco et la fève tonka. Battre le blanc d’œuf en neige bien ferme avec une pincée de sel. Incorporer le mélange à l’okara en essayant de ne pas casser le blanc. A l’aide d’une cuillère ou d’une poche à douille, former une quinzaine de petits tas sur une plaque du four chemisée de papier cuisson. Cuire 30 minutes et laisser complètement refroidir avant de les décoller du papier.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You might also be interested by

Rosenoisettes 16 décembre 2016 - reply

Ces macarons sont tout mignons et appétissants !

  • Géraldine 2 janvier 2017

    Oh, merci, c'est gentil ! 🙂

Anonyme 16 décembre 2016 - reply

A faire pdt les vacances �� je vais pas perdre du poids avec toutes ces douceurs. Gourmandise qd tu ns tiens ����
Chauba

  • Géraldine 2 janvier 2017

    Haha, heureusement ces macarons sont plutôt sympa pour la ligne ! On peut remplacer le sucre complet par du sucre de coco, à l'IG moins élevé 🙂

LadyMilonguera 17 décembre 2016 - reply

tentants ces cookies !

Le Marginal Magnifique 17 décembre 2016 - reply

Ça a l'air bon ! Je conseille aussi ce livre de cuisine, c'est ma bible, depuis que je l'ai découvert je ne m'en lasse pas. Et il y a toutes sortes de biscuits ! En plus c'est vraiment un bel objet…

  • Géraldine 2 janvier 2017

    En cuisine vegan, je trouve les ouvrages d'Ellen Frémont et Marie Laforêt au top, mais merci pour le lien !

Céline Mon Maraîcher à la casserole 24 décembre 2016 - reply

Ca me donne envie de réaliser un lait de noisette juste pour récupérer l'okara!!!!!! Mais quel délice ces biscuits: je suis fan de la tonka!!
Je te souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. Bises et à bientôt!

  • Géraldine 2 janvier 2017

    Moi aussi, je suis accro à la fève tonka… Bises, Céline ! 🙂

Panés d'okara au cumin et fromage de brebis - My Sweet Faery 18 juillet 2017 - reply

[…] voulez des idées pour utiliser votre okara de lait d’oléagineux ? Essayez mes macarons aux noisettes, mon pain cru à l’amande, ou mes tendres biscuits au son d’avoine. Quant à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *