My Sweet Faery

Recettes sans gluten et sans lait

6 ingrédients pour des recettes sans gluten ni lait totalement WAOUH !

Pour la nouvelle année, j’avais envie de mettre en place un nouveau type d’articles sur le blog. Des billets informatifs remplis de conseils pour mieux cuisiner sans gluten et sans lait, destinés plutôt aux débutants – mais pas que ! J’espère qu’ils vous plairont et vous seront utiles 😉

Mon but sur ce blog, c’est de vous prouver qu’on peut sérieusement se régaler en mangeant sans gluten et sans lait. Et cuisiner « sans » peut vite devenir insipide si on n’a pas les bons produits sous la main. Sans parler de recettes carrément ratées : pain qui ne lève pas, cake trop sec, etc.

C’est pourquoi on débute aujourd’hui avec les 6 ingrédients incontournables à avoir dans son placard pour des recettes sans gluten ni lait non seulement pleines de goût, mais aussi avec des textures filantes, moelleuses, gonflées, fondantes, aérées, bref, ultra-gourmandes ! 

Vous trouverez ces ingrédients en magasin bio, au rayon diététique des supermarchés ou en ligne sur des sites comme Greenweez, Onatera, iHerb, ou même Amazon

Le psyllium

Le psyllium est une plante originaire d’Inde. C’est son enveloppe, composée à 80 % de fibres, que l’on utilise en cuisine. Ces fibres gonflent au contact de l’eau (surtout tiède ou chaude) pour former un gel visqueux, qui donne une tenue incroyable aux recettes sans gluten. Il retient l’humidité au cœur des préparations, et c’est exactement ce qu’il nous faut pour compenser les textures sèches et cassantes qu’on obtient souvent avec les farines sans gluten. Pain gonflé et aéré, texture super moelleuse ou chewy, mie élastique… grâce au psyllium, c’est possible ! 

Il s’achète sous forme de « téguments » (fibres entières) ou bien de poudre fine. Je privilégie toujours la forme poudre qui se mélange parfaitement aux farines, mais sinon il suffit de passer les fibres au mixeur (on peut mixer tout le paquet!). Il n’en faut que très peu pour donner du liant aux préparations type pâte à tarte ou cookies, mais on en met plus pour faire un pain sans gluten bien gonflé. 

Mes recettes au psyllium

Petits pains express (recette dans mon ebook gratuit). Ils n’ont pas besoin de lever et sont prêts en moins d’1h. Regardez-moi cette mie alvéolée !

Pancakes sans gluten super moelleux. Grâce au psyllium, ils ont cette texture élastique et légèrement humide des pancakes à la farine de blé. 

Pain sans gluten paléo. Un pain qui change sans farine, à base de graines et de noix, à IG bas. Il se tient très bien et peu être tranché finement.

L’huile de coco

Ce qui rend l’huile de coco géniale, c’est le fait qu’elle contienne des acides gras saturés qui la rendent solide à température ambiante. [Ne vous inquiétez pas, on entend beaucoup de choses alarmantes sur les graisses saturées mais c’est vraiment la dose qui fait le poison ! En plus, les acides gras de l’huile de coco sont différents de ceux que l’on trouve dans les graisses animales.]

L’huile de coco résiste naturellement à la cuisson (encore mieux que l’huile d’olive) et est donc idéale pour les fritures légères, les plats asiatiques, les pâtisseries ou même pour cuire les crêpes et les gaufres. Je la trouve beaucoup mieux que la margarine pour les gâteaux ou les crumbles notamment, car la margarine végétale contient 30 à 40 % d’eau et peut à cause de cela être difficile à travailler et donner un résultat très moyen niveau texture et goût.

En plus, l’huile de coco durcit au froid comme le beurre et permet de créer des entremets ou des cheesecake végétaux crémeux et qui se tiennent. Enfin, pour ceux qui n’aiment pas le goût de noix de coco, on la trouve également en version désodorisée (en magasin bio ou en ligne). 

Mes recettes à l’huile de coco

Crèmes dessert à la courge, banane et coco. Ces crèmes dessert étonnantes sont à base de courge butternut et de bananes mixées, et figent au frais grâce à l’huile de coco.

Biscuits de Noël sans gluten ni lait à la rose. Des sablés délicatement parfumés à la rose et à la fève tonka, avec l’huile de coco qui apporte beaucoup de douceur et de gourmandise.

Tarte aux quetsches sans gluten, sans lait. Une tarte aux quetsches avec une pâte délicieusement sablée, délicatement parfumée à la noix de coco grâce à l’huile et à la farine de coco.

La farine de sarrasin

On la connaît bien pour la confection des fameuses galettes bretonnes (qui normalement ne doivent contenir QUE de la farine de sarrasin), mais elle ne se limite pas qu’à cela !

Niveau goût, elle donne du caractère aux préparations sans gluten qui peuvent être fades, surtout si elles ne contiennent que de la farine de riz et de l’amidon. Si vous aviez l’habitude de manger du pain complet ou du pain de seigle avant de passer à une alimentation sans gluten, sa saveur pourrait bien vous plaire ! 

On peut rarement l’utiliser seule, mais elle se glisse dans beaucoup de recettes sans gluten pour apporter du liant et son petit goût rustique. Sans oublier qu’elle fait partie des rares farines sans gluten à IG bas/modéré facile à se procurer et bon marché.

Mes recettes à la farine de sarrasin

Sablés au bourbon et au sirop d’érable. Ces sablés sont sans gluten et sans lait, mais aussi sans œuf grâce à la farine de sarrasin qui donne du liant. Attention, leur saveur maltée et leur croustillant les rendent hyper addictifs ! 

Crêpes toutes simples sans gluten, sans lait et sans soja. J’utilise dans cette recette un mélange de farine de riz, de fécule et de farine de sarrasin pour apporter du liant et une touche rustique, à marier avec des garnitures salées ou sucrées.

Spéculoos à la farine de sarrasin et fleur de sel. Une recette 100 % farine de sarrasin pour les amateurs ! Sa saveur se marie très bien avec les épices de Noël.

La fécule de tapioca

Il existe différentes fécules sans gluten : maïs, pomme de terre, arrow-root, mais la fécule de tapioca a une qualité que l’on ne retrouve dans aucune autre. Chauffée avec de l’eau ou du lait végétal, elle donne une préparation ultra-collante qui ressemble à des fils de fromage fondu ! Et ça, quand on ne peut pas manger de produits laitiers, c’est vraiment une super nouvelle ! 

Son côté gluant en fait aussi une alliée dans les pains sans gluten, mais c’est vraiment diluée et portée à ébullition que sa magie opère !

On la trouve en magasin bio ou en épicerie asiatique sous le nom de farine de tapioca (même s’il s’agit bien de fécule). 

Mes recettes à la fécule de tapioca

Fromage végétal à tomber par terre. Une recette de fromage à trancher et à griller au goût vraiment bluffant, disponible dans mon ebook gratuit

Okonomiyaki sans gluten. Une spécialité japonaise que j’adore, qui fera aimer le chou à n’importe quel récalcitrant ! La fécule de tapioca apporte un délicieux fondant au pancake. 

Sticks de « mozzarella » panés. De la mozzarella végétale, bien sûr, préparée avec de la fécule de tapioca qui donne un fromage ferme qui s’étire comme un vrai ! La recette est dans mon ebook « Mes petits plats de comfort food »

La levure maltée

Cette levure de bière particulière a un goût et une odeur de fromage assez bluffantes et permet de relever toutes sortes de plats, un peu comme du parmesan râpé, ou bien de fabriquer de délicieux fromages végétaux maison.

Attention, comme elle contient environ 7 % de malt d’orge, la levure maltée contient des traces de gluten (environ 0,1 g pour 1 c. à s. de 7 g). Si vous y êtes particulièrement sensible, optez pour de la levure nutritionnelle (nutritional yeast). A noter que son goût de fromage est plus doux. Ces marques sur Amazon sont garanties sans gluten : BraggMari GoldBob’s red mill.

Mes recettes à la levure maltée/nutritionnelle 

Pommes d’or farcies aux cèpes et à la crème d’amande. Des mini-courges farcies de champignons et d’une crème onctueuse à la purée d’amande et à la levure maltée. Un régal ! 

Fromage végétal fumé. Un fromage végétal crémeux de caractère grâce à la levure maltée et au paprika fumé.

One pot pasta riche en légumes. Un plat de pâtes aux légumes express, très sain et pourtant rendu très gourmand grâce à la levure maltée.

Le lait et la crème de coco

Pas besoin de cuisiner indien ou asiatique pour adopter le lait de coco ! C’est un ingrédient extra pour donner du corps et de l’onctuosité à tout un tas de recettes : fromage végétal maison, cheesecake cru, glaces… et il donne de l’épaisseur aux boissons végétales, souvent trop fluides et pauvres en matières grasses. Faites le test avec un chocolat chaud en faisant 2/3 lait d’amande, 1/3 lait de coco, vous verrez ! 

Quant à la crème de coco, c’est LE secret pour réaliser une véritable chantilly végétale maison ! 

Côté goût, pas d’inquiétude, la saveur de noix de coco se mêle bien aux autres ingrédients et reste discrète

Mes recettes au lait et à la crème de coco

Glace végétale aux fleurs de sureau. Une délicate crème glacée sans lait et pourtant très onctueuse, à savourer au printemps.

Pizza Régina sans gluten ni lait. Une pizza moelleuse sans gluten ni lait garnie d’un fromage végétal filant. La recette est dans mon ebook « Mes petits plats de comfort food »

Freakshake à la fraise, beurre de cacahuète et spéculoos. Ce freakshake est composé d’un milk-shake à base de fraises et de lait de coco, et garni de chantilly de coco. Un dessert 100 % décadent sans gluten ni lait !

Six ingrédients, voilà, le compte y est ! Certains ne vous sont sans doute pas familiers, mais je vous encourage à sauter le pas et vous les procurer. Ils vont réellement transformer vos recettes et vous aider à passer le cap toujours difficile du début de votre changement d’alimentation.

Et vous, vous avez une botte secrète pour vos préparations sans gluten ni lait ? Venez allonger cette liste et dites-moi en commentaire quels sont vos ingrédients chouchou pour des recettes « sans » toujours réussies ! 

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest ! 

You might also be interested by

Lilirose 14 janvier 2020 - reply

Bonjour merci de vos conseil j’ai 51 ans maman de 2 grandes filles je suis allergiques aux oeufs et j’ ai un gendre qui ala maladie de lyme et allergique au gluten soja amande noisettes lait chocolat pour vous dire que c est tres difficile pour faire les repas merci encore de vos conseil 😊

  • Géraldine 14 janvier 2020

    Oh la la oui, ça fait vraiment beaucoup ! Mes recettes n’excluent pas tous ces allergènes, mais il doit y avoir moyen d’adapter, par exemple en remplaçant amandes ou noisettes par des graines de courge, de tournesol, etc. Merci pour votre message et bon courage à vous ! 💜

Mylene 30 janvier 2020 - reply

Alors la … MERCIIII ! J’allaite mon fils, nous venons de découvrir qu’il était allergique aux protéines de lait de vache, au gluten et au soja. Un mois que je rame pour m’alimenter, faire des recettes qui ne conviennent pas…. merci pour votre blog, merci pour votre partage de savoir, je suis rebooster !

  • Géraldine 31 janvier 2020

    Merci pour votre retour, Mylène ! C’est vrai que c’est pas évident quand on cumule plusieurs allergènes, je pense que mon blog pourra vous aider ! Passez un beau week-end et n’hésitez pas à me faire un retour si vous testez les recettes ! 🙂

Répondre à Mylene Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *